Boïri

200 gr farine de maïs
– 1,5 à 2 l ( selon que les boulettes soient fraiches ou sèches)
– Sucre (selon le goût)
– Une boule de tamarin
– Lait caillé

Plat consommé en guinée pendant la période du Ramadan pour couper le jeune.

Confection des boulettes de boiri :
Dans une calebasse, verser la farine et la mouiller légèrement.
Travailler la poudre humide pour l’obtention de boulettes.

Portez à ébullition une grande marmite d’eau. Verser les boulettes en pluie tout en remuant pour qu’elles ne se collent pas les unes aux autres. Diminuer légèrement le feu.
Continuer à remuer de temps en temps pendant la durée de la cuisson à feu moyen pendant 30 minutes.
Ajouter le sucre et le tamarin 5 minutes avant d’arrêter le feu.

– Remarques
L’étape de la confection longue et fastidieuse peut être évitée en achetant dans le commerce les boulettes déjà confectionnées mais séchées. Bien entendu le boiri est meilleur frais.
Le tamarin peut être remplacé par le citron.
Le boiri peut se faire également avec la farine de fonio, de riz ou de mil.
Le lait caillé peut être remplacé par un mélange de fromage blanc et de yaourt nature

Et bien d'autres recettes à découvrir:

Leave a Reply